fbpx
Sélectionner une page

La confiance en soi concerne la capacité de passer à l’action. Améliorer sa confiance en soi implique d’accroître la foi qu’on a dans son propre pouvoir d’agir et réussir à mener à bien les objectifs qu’on s’est fixé.

Plus nous atteignons d’objectifs, plus notre confiance en nous s’agrandit. Par contre, plus nous échouons et que nous considérons ces échecs comme des choses négatives, plus cette confiance en nous s’amenuise. 

La confiance en soi, bien qu’elle soit différente, est liée à l’estime de soi. Nous parlons de cette différence dans le STOP l’Amalgame associé. Vous pouvez le consulter ici.

Voici nos suggestions pour améliorer votre confiance en vous

Voir grand, commencer petit

Pour améliorer notre confiance en nous, nous devons commencer par nous donner de petits objectifs. Tellement petits et dérisoires que nous sommes obligé(e)s de les atteindre. Par exemple : se sourire une fois par jour en se regardant dans le miroir, mâcher 5 fois chaque bouchée avant de l’avaler, tenir 30 secondes de plus quand vous vous dîtes “c’est important ce que je suis entrain de faire mais j’en ai marre !

Les échecs sont utiles

D’autre part, nous pouvons considérer les échecs sous un autre angle. Ce sont des occasions que vous avez eu d’apprendre quelque chose de nouveau. Oui oui, même quand vous pensez avoir fait deux fois la même erreur, vous apprenez deux choses différentes.

Notamment en relevant le défi n°19 de cette vidéo sur le livre « Confiance illimitée » de Franck Nicolas : pour 2 ou 3 échecs que vous avez connus, listez ce que vous avez appris et quels enseignements vous en avez tiré.

Nous vous invitons à lire cet article de MindParachute pour changer de votre point de vue sur les échecs en cliquant ici.

Vous pouvez aussi relever le défi n°19 de cette vidéo sur le livre « Confiance illimitée » de Franck Nicolas : pour 2 ou 3 « échecs » que vous avez connus, listez ce que vous avez appris et quels enseignements vous en avez tiré

Oser fait grandir

Enfin, vous pouvez vous entraîner à OSER faire des petites choses qui vous font à la fois envie et un peu peur. Sans trop d’enjeu au début. Par exemple : envoyer un message à quelqu’un à qui vous n’avez pas parlé depuis longtemps, juste pour prendre des nouvelles. 

Nous vous invitons à prendre le temps de célébrer chaque victoire, chaque défi relevé. 

Félicitez-vous ! Vous avez réussi ! 

Vous avez échoué ? Félicitez-vous aussi ! Vous avez commencé à bouger.

Petit à petit, vous allez vous habituer à sortir de votre zone de confort.

Share This
%d blogueurs aiment cette page :